505th Enforcer Military Corps War Dogs

Forum du Clan War Dogs basé sur le mmorpg Fallen Earth


    Background de l'unité

    Partagez
    avatar
    Zekk Mallar
    Premier Lieutenant
    Premier Lieutenant

    Messages : 173
    Date d'inscription : 06/05/2010
    Age : 34
    Localisation : La Ciotat

    Background de l'unité

    Message par Zekk Mallar le Lun 10 Mai - 13:28

    Présentation - "Background" rapide


    On entendait de loin le hurlement d'un coyote dans la vallée. Le ciel sombre rendait le silence du Grand Canyon presque glacial, et le son se perdit quelques longues secondes plus tard, comme une goutte d'eau peut briser l'espace d'un instant le calme d'une étendue d'eau.

    Quelques fissures dans le béton armé du complexe massif de Post 23 laissaient échapper un fin rayon de lumière. L'heure était avancée. Le ton grave.


    - Mais, Major. Nos hommes sont déjà trop occupés à défendre nos avant-postes, et à fournir une protection déjà toute relative à nos alliés et aux civils. Même si les fermiers sont déjà importants dans nos rangs... Il y a un moment où les hommes valides vont manquer.

    Autour d'un vieil écran cathodique, le Major Banks et le Capitaine Naquin conversaient, dans un bureau de la place-forte. Chacun toisait l'autre, debout de part et d'autre d'un vieux tonneau à moitié éventré.

    L'atmosphère en devenait de plus en plus pesante. L'odeur rance et tenace de la moisissure qui envahissait peu à peu les murs du bunker n'était pas pour aider à la conciliation.


    - Et vous avez une solution à tout cela, Capitaine?

    Banks écrasa la cendre de son cigare dans un vieux casque troué d'une balle qui lui faisait office de cendrier de fortune, tout en soufflant la fumée vers son vis-à-vis, d'un air hautain.

    - J'ai bien une idée. Mais elle risque de ne pas vous plaire.

    Naquin, qui avait tourné la tête pour éviter la désagréable fumée, leva les yeux, défiant son supérieur du regard. D'un geste vif, elle tenta de chasser le hâle grisâtre et nauséabond, avant de poursuivre, prenant son silence pour de l'approbation.

    - Je sais où trouver des hommes valides. Et qui savent combattre. Peut-être même mieux parfois que nos soldats.

    Marquant une pause, le Capitaine guettait une réaction du Major. Celui-ci, haussant un sourcil, repris en bouche le mégot tandis que sa main cherchait à tâtons un vieux briquet rouillé pour tenter de le rallumer. Puis, il se laissa glisser sur la caisse de munitions, derrière lui, les coudes sur les genoux. Bingo. Il était accroché.

    - Le trou. Une nouvelle pause. Les cachots. Les prisonniers. Les fortes têtes. Appellez-ça comme vous le voudrez. Donnez-les moi. Ainsi que quelques instructeurs. J'en ferai une arme sans égal.

    Le Major se redressa d'un bond, tapant du poing sur le tonneau, renversant le contenu du casque-cendrier sur le sol, dans un fatras métallique.

    - Vous vous foutez de moi, Naquin? On s'est donné suffisamment de mal pour les foutre en taule, vous voulez pas que je leur offre de la vaseline et mon cul, en plus?

    Haussant les épaules, Naquin reconnaissait bien là le franc-parler légendaire du Major. Ce n'étaient pas ces quelques mots qui allaient lui donner l'ascendant cette fois-ci. Ils n'avaient de toutes façons pas les moyens de faire la fine bouche.

    - Faites un essai. Au pire, vous danserez sur ma dépouille. Au mieux, sur la leur. Laissez-nous agir. Ca m'est bien égal que vous nous crâchiez dessus par derrière, tant qu'on arrive à mettre un peu d'ordre au milieu de tout ce joyeux bordel.

    Banks desserra le poing lentement, posant sa main à plat sur le bois rugueux de la table improvisée. Touché. Mais... Peut-être pas le coup fatal. A moins que...?

    Lentement, il releva le bras, et pointa la jeune femme de l'index, l'agitant trois fois dans sa direction avant de réussir à l'adouber.


    - Bien. Je vous laisse deux jours pour me donner une liste de quelques officiers et pour faire le tour des avant-postes. Mais attention. Un échec, un seul, et vous nettoierez mes chiottes avec votre brosse à dents. C'est compris?

    Le Capitaine se leva sans un mot de plus, claqua des talons et se dirigeait vers la sortie. Compris. La mission commençait sans attendre. Le temps était compté.

      La date/heure actuelle est Dim 23 Sep - 20:10